Il était écrit quelque part que je me lèverai tard ce samedi et que je me mettrai en tête de grimper Store Malene à 14h15! Store Malene c'est le petit frère d'Ukkusissat où je suis déjà allé me balader.

14h15 donc, départ de Nuussuaq, le quartier où je réside. Une heure plus tard, je me trouve au pied de Store Malene. J'hésite un temps puis choisit l'itinéraire noir plutôt que le rouge (c'est comme pour les pistes de ski) principalement parce que j'ai peu de temps, que l'itinéraire noir est direct mais aussi parce que je me sens en forme et suis bien équipé (même si je ne pars pas loin, j'ai appris à emmener plus que le nécessaire!). L'itinéraire est noir non pas parce que le sommet est très haut (770 mètres seulement) mais parce que le terrain est très accidenté et la pente très importante par endroits: il faut d'ailleurs mettre les mains tous les 10 mètres!

En chemin, je rencontre 2 jeunes groenlandais que je salue. Je ne reçois rien en retour, suis étonné mais oublie rapidement. A 500 mètres du sommet je rencontre un jeune groenlandais seul (j'ai oublié son prénom), recroquevillé sur lui-même, tremblant car vêtu d'un simple t-shirt sans manches et d'un mince jogging. Il fait 5 degrés à Nuuk et à l'endroit où nous sommes, la température avoisine 0 degré! Il n'a ni eau, ni nourriture et son téléphone n'a plus de batterie... Il ne parle pas anglais et ne tient pas debout tellement il a froid. Du bout des lèvres, il bredouille « I need help ». Je l'équipe donc de veste polaire, gants et le nourri. J'apprends difficilement que les deux jeunes que j'ai croisés l'accompagnaient mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ils l'ont laissé là.

Après une demie-heure nous nous décidons à prendre le chemin du retour. Nous progressons très péniblement (200 mètres en une demi-heure!) mais ce jeune homme se réchauffe doucement d'autant plus que le chemin retour vers Nuuk se fait d'abord en montant: impossible de reprendre l'itinéraire noir dans ces conditions. Il nous faut ainsi rattrapper l'itinéraire rouge ce qui rallonge considérablement notre route.
21h30, nous sommes de retour à Nuussuaq. Je ne sais pas s'il aurait pu passer la nuit dans de telles conditions mais ne me fait guère d'illusions... Voilà pourquoi mon sac à dos est toujours rempli même pour m'éloigner à 10km de Nuuk!

Il était dit que je me lèverai tard ce samedi et que ce garçon dormirait dans son lit ce soir....

Voir les photos de cette rando.